Arkab procède à l’ouverture de la mine de fer « Gara Djebilet » à Tindouf

Aujourd’hui, samedi 30 juillet, le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, a inauguré la mine de fer de Gara Djebilet, à Tindouf, en présence du wali de la wilaya de Tindouf et de la délégation ministérielle qui l’accompagne.

Selon un communiqué du ministère, Arkab a déclaré, dans un discours prononcé à l’occasion, que son ministère cherchait à développer le secteur minier. Initier des activités minières en vue d’optimiser l’exploitation de ces ressources au niveau de toutes les régions du pays.

Le ministre a ajouté que les principaux objectifs du programme de développement du secteur minier tournent autour de la création des conditions appropriées pour le développement des investissements. Cela passe par la réforme du cadre législatif et réglementaire lié aux activités minières pour assurer l’attractivité des investissements dans le secteur minier national.

En plus de fournir aux investisseurs des informations et des données de base de haute qualité liées à la cartographie géologique et à l’inventaire minéral. Intensification des programmes de recherche minière afin de découvrir de nouvelles ressources minérales.

Mais aussi, accroître la productivité et diversifier les produits miniers, notamment ceux à haute valeur ajoutée. Ainsi que le développement de grands projets industriels et miniers visant à valoriser les ressources minérales locales.

Le ministre a également confirmé que le lancement du Complexe minier d’Algérie est un plan de développement et de valorisation des mines de minerai de de fer de Boukhadra dans la wilaya de Tébessa, qui permettra la production d’environ 6 millions de tonnes en 2030.

Le développement des réservoirs de Gara Djebilet permettra de répondre à la demande

Cependant, la demande nationale de minerai de fer n’est pas entièrement satisfaite. Pour cela, il faut développer les réservoirs de Gara Djebilet, considérés comme de grandes réserves géologiques et qui restent les seuls à pouvoir répondre à cette demande et même exporter le surplus.

Il a souligné qu’au niveau de Gara Djebilet Ouest uniquement, les réserves sont estimées à plus de 3 milliards de tonnes, faciles à exploiter, « en surface ».

Le ministre a ajouté que la réunion d’aujourd’hui à Gara Djebilet est la première étape vers la réalisation de cet immense projet.