Algérie – Émirats : l’ANP se dote du NIMR Hafeet Mk de 2nd génération

Selon une information publiée le 19 novembre 2022 par le média spécialisé, Arab Defense News, l’Algérie s’apprête à acquérir la seconde génération du véhicule blindé émirati, le NIMR Hafeet Mk 2.

Le NIMR Hafeet (transport de troupes 6×6) possède une architecture qui correspond particulièrement bien aux rudes conditions du désert. Mais il s’adapte à toutes les conditions climatiques et environnementales.

| LIRE AUSSI : Algérie – Russie, vers la signature d’un méga-contrat militaire

La classe Hafeet est conçue pour protéger l’équipage des attaques d’engins explosifs improvisés (IED) en bordure de route, des mines et des menaces balistiques. Le véhicule, d’une autonomie de 600 km, peut en outre transporter jusqu’à 10 hommes équipés.

Qu’elles sont les spécificités du NIMR Hafeet Mk de 2de génération ?

NIMR Automotive, compagnie basée à Abu Dhabi, est un leader régional (Moyen-Orient et Afrique du Nord) dans la fabrication de véhicules militaires légers et moyens à roues. L’entreprise fournit des plateformes blindées et non blindées adaptées à des environnements difficiles. Elle possède dans son catalogue trois classes de véhicules : AJBAN, HAFEET et JAIS.

Le NIMR Hafeet Mk de 2de génération

La deuxième génération de véhicules blindés NIMR Hafeet Mk 6×6 a été dévoilée en février 2021. Le Hafeet Mk 2 offre un haut niveau de protection contre les menaces balistiques et les mines. Et sa conception s’adapte aux nouveaux besoins des forces militaires.

Le Hafeet Mk 2 fournit une plateforme multirôle capable d’effectuer un large éventail de missions. Le véhicule est disponible en version APC (Armored Personnel Carrier) avec un équipage de deux personnes et la possibilité de contenir huit militaires entièrement équipés.

| LIRE AUSSI : Algérie – Russie, manœuvres militaires près de la frontière marocaine

En outre, le Hafeet Mk 2, avec un mât de radar et de reconnaissance monté sur le toit, peut servir de véhicule d’observation d’artillerie. En version ambulance, il est capable de transporter une équipe médicale de quatre personnes ainsi que deux civières.

La variante surveillance et observation dispose d’un équipage de quatre personnes et d’un équipement embarqué comprenant des systèmes C4I, « Commandement, Communication, Conduite des opérations, Informatique et Collecte du renseignement », d’une unité d’alimentation indépendante et d’un mât télescopique avec radar et caméras.

Le NIMR Hafeet Mk 2 sur le terrain

Du reste, le Hafeet Mk 2 possède un PTAC (poids brut du véhicule) de 16,500 kg avec une charge utile maximale de 3,000 kg, soit le double de la version précédente. Il a une longueur approximative de 7 mètres, une largeur de 2,45 mètres et une hauteur de 2,65 mètres.

L’Algérie double le budget de l’armée pour 2023

En 2012, le ministère algérien de la Défense a conclu une joint-venture avec la société émiratie pour produire la gamme de véhicules blindés pour le transport des troupes, NIMR, en Algérie. L’accord de partenariat fut signé entre le Groupement pour la promotion de l’Industrie mécanique (GPIM) du MDN et le groupe émirati Tawazun.

Lors de l’établissement des actes de création de la société à capital mixte « Nimr Algérie Spa », le directeur des industries militaires de l’époque a déclaré que c’était un partenariat qui sa base « sur le principe de confiance entre les deux pays frères ». De son côté, le président exécutif du groupe Tawazun a affirmé que « le partenariat algéro-émirati se fonde sur le principe de complémentarité industrielle entre les deux pays ».

blank

Le NIMR Hafeet Mk de 1re génération produit en Algérie.

Par ailleurs, le président du conseil d’administration de la société « Nimr Algérie » avait indiqué que le véhicule blindé « Nimr » serait produit avec une main-d’œuvre algérienne.

La Société algérienne de fabrication de Véhicules blindés légers a pour mission « la fabrication de véhicules blindés légers NIMR2 avec ses différentes variantes en partenariat avec EPIC-GPIM et la société Emirats NIMR automotrice ». L’usine est implantée dans la Zone industrielle khenchela.

| LIRE AUSSI : Classement 2022 des dépenses militaires, l’Algérie domine l’Afrique

Rappelons, enfin, que le projet de loi de finances que l’Assemblée nationale a adopté hier (mardi 22 novembre) va allouer en 2023 à la défense 3,186 milliards de dinars (plus de 22 milliards de dollars). Un budget qui a plus que doublé donc par rapport à celui de l’année dernière. En 2022, le budget de la défense nationale était de 1 300 milliards de dinars (9 milliards de dollars).