Alerte arnaque sur Facebook : la police fait tomber la tête du réseau

Depuis quelques années, avec l’arrivée de la 3g et 4g, les arnaques à travers les réseaux sociaux connaissent un « boum », faisant ainsi plusieurs victimes.

Mais avec la création de la cellule de lutte contre la cybercriminalité au sein des services de sécurité. Les arnaques ont connu une certaine stagnation, mais le risque zéro reste très loin.

D’ailleurs, pas plus tard que la semaine dernière, la gendarmerie nationale de la wilaya de Batna a fait tomber un réseau « criminel » spécialisé dans les arnaques à travers Facebook.

Selon un communiqué des services de la gendarmerie nationale, les services de sécurité ont procédé à l’arrestation de six arnaqueurs. Âgés entre 20 et 38 ans, les 6 escrocs ont été placés en garde à vue, en attenant que la première enquête soit achevée.

Le groupe des escrocs est encore plus grand. En effet, deux autres personnes sont en fuite depuis l’arrestation de leurs coaccusés. Des avis de recherches ont été lancés par les services de sécurité afin dans le but de leur arrestation à temps.

Quelle « fausse histoire » vendait les escrocs à leurs victimes ?

Les accusés arnaquaient leurs victimes avec de fausses annonces de ventre de produits d’électroménager. Ce n’est pas la première fois qu’on entend parler de faux vendeurs sur Facebook, mais celle-ci a fait un bon nombre de victimes.

Avec huit personnes, ce réseau d’arnaqueurs était bien organisé avec plusieurs pages Facebook. En proposant des prix bas contre des téléviseurs, des climatiseurs et des chauffages, ils ont fait beaucoup de victimes.

D’ailleurs, les services de la gendarmerie nationale ont procédé, lors de leur descente, à la saisie de deux véhicules. Ces dernières étaient utilisées pour escroquer les victimes.

Un homme écroué pour « promotion de la prostitution »

Prostitution en Algérie

C’est une histoire pas comme les autres. Un homme a été lourdement condamné pour avoir fait la promotion de la prostitution sur les réseaux sociaux, depuis la wilaya de Djelfa.

Résidant dans la wilaya de Djelfa, l’ « ambassadeur de la prostitution de Djelfa » a pris cher pour des publications Facebook. En effet, il a été condamné à cinq (05) ans de prison avec une amende de 300.000 DZD.

L’accusé, âgé d’une trentaine d’années, faisais la promotion de la prostitution par le biais de « prises de rendez-vous ». Il y a plus d’une semaine, l’homme a lancé une vidéo diffusée en direct sur le réseau social Facebook dans laquelle il affirmait prendre des rendez-vous avec des prostituées.

En résumé, l’accusé faisait l’intermédiaire entre les prostitués de la région et les internautes « futurs clients ». Il proposait des rendez-vous avec des « maisons clauses en noir » contre une somme d’argent.

Il convient de noter que la prostitution est interdite en Algérie. Il s’agit d’un crime passible à plusieurs années de prison en cas de prise en flagrant délit.