Âgé de 84 ans, Enrico Macias ne désespère pas de revenir en Algérie

Nostalgique, le chanteur Enrico Macias ne désespère toujours pas de revenir en Algérie. Né, en 1938, en Constantine, Enrico est l’enfant d’une famille de musiciens juifs. Son père est violoniste dans l’orchestre d’un grand maitre du Maalouf, Cheikh Raymond Leyris.

En 1956, Enrico Macias obtient son baccalauréat et décide, en compagnie de sa femme Suzy, de quitter l’Algérie suite à l’assassinat du Cheikh Raymond Leyris. Et ce, pour rejoindre Paris et se lancer dans la musique. Âgé, aujourd’hui, de 84 ans, ce chanteur français regrette ses blessures du passé et le fait d’avoir raté à plusieurs reprises l’occasion de rendre visite à l’Algérie.

Enrico Macias souhaite revoir l’Algérie, au moins une fois, avant sa mort

Dans l’une de ses déclarations accordées à Pure People. Enrico Macias évoque une nouvelle fois la question de revenir en Algérie. En effet, « Je n’ai pas encore fait le deuil de l’Algérie » a-t-il regretté. Encore une fois, dans un entretien à Al Arabya, Enrico Macias soulève le même sujet.

Même après 60 ans de son départ, le chanteur, très âgé, rêve toujours de visiter une nouvelle fois sa terre de naissance. Répondant aux questions du journaliste qui l’interviewait. Enrico a parlé de ses liens avec la musique orientale, mais aussi avec l’Algérie. « Je viens d’un pays qui s’appelle l’Algérie« ,  » je suis né dans une famille de musiciens » a-t-il fait savoir.  Pour lui, il a toujours été fidèle à ses racines musicales et son identité, pendant ses 60 ans de carrière.

Après avoir interprété un morceau de sa chanson « j’ai quitté mon pays ». Enrico Macias a dressé un appel pour exaucer son rêve. « J’ai 84 ans maintenant, j’espère qu’ils vont faire vite pour me faire venir », « j’ai envie, avant de quitter ce monde, au moins une fois. De retrouver ma ville natale, mon pays, tous les amis que j’ai là-bas… » »peut-être ça va venir, je ne dis pas non à l’avenir » a conclu le chanteur né à Constantine, son interview.

[embedded content]