5 ans de prison ferme contre Rachid Nekkaz

Aujourd’hui, dimanche 03 juillet 2022, la Cour d’appel criminelle du Conseil de la magistrature d’Alger, a condamné à 5 ans de prison, Rachid Nekkaz, ainsi qu’une amende de mille 500 mille dinars. Il est à rappeler que ce dernier est détenu pour un autre motif.

Nekkaz fait face à des accusations d’incitation à un rassemblement non armé ; d’avoir tenté d’empêcher les citoyens d’exercer leur droit de vote.

Nekkaz précédemment condamné à un an de prison

Ce sont ces faits pour lesquels le tribunal correctionnel de première instance de Dar El Beida l’avait précédemment condamné à un an de prison et 30.000 dinars d’amende.

Rachid Nekkaz avait déjà été libéré le 19 février 2021 après la grâce présidentielle délivrée par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, à la suite d’une précédente condamnation.