4 amis assassinent une septuagénaire pour les frais de « Harga »

Chaque année, plusieurs Algériens, principalement des jeunes hommes, tentent de quitter leur pays, sans passeport ni visa, sur des barques, au péril de leur vie afin de fuir une vie qu’ils trouvent trop pénible. Ces « Harragas » payent des passeurs, et doivent débourser de grandes sommes qu’ils arrivent à économiser ou emprunter. Pour certaines, n’ayant pas les moyens ni les ressources se tournent vers la criminalité afin de payer les frais de la « harga ».

Dans cette affaire, un groupe d’amis a profité de la faiblesse d’une femme âgée de 70 ans en la volant et la tuant. C’est à Sidi Naamane, une commune de la wilaya de Tizi Ouzou que les services de la gendarmerie ont retrouvé le corps d’une septuagénaire sans vie.

Les autorités mettent la lumière sur cette affaire

D’après le média arabophone Echorouk, l’affaire de ce meurtre remonte au 19 mars 2021, lorsque la police a reçu un appel du fils de la victime. Il avait retrouvé le corps de sa défunte mère dans la maison familiale, et a averti les forces de l’ordre. Suite à cet appel, les autorités ont commencé leurs investigations, mais rien de concluant pendant deux longues années.

C’est donc seulement deux ans après, que les forces de l’ordre ont réussi à déterminer les acteurs de cet effroyable crime : 4 amis dont un couple.

Etanchal - L’étanchéité en Algérie

Le mobile du crime révélé par les autorités

Grace à des sources locales qui ont apporté leur aide. Les sources locales ont rapporté que les meurtriers voulaient obtenir de l’argent pour quitter le territoire national illégalement. L’un des concernés a déjà mis les voiles, et les autres accusés en profitent pour l’incriminer.
Selon le communiqué des autorités, qu’un téléphone portable leur a permis de remonter la piste jusqu’aux quatre individus. Après avoir nié les faits, l’un des suspects a été confronté aux preuves et a dû avouer le crime, relatant les faits qui entourent ce meurtre.

Ils ont pris d’assaut le domicile de la femme de 70ans pour la volé, mais alertée par le bruit elle se réveilla. Le principal concerné l’aurait donc étranglé afin de récupérer le butin.
Après ces aveux, les auteurs ont été déférés devant le procureur de la République près le tribunal de Tizi-Ouzou. Celui-ci a ordonné leur placement en détention provisoire pour meurtre avec préméditation, vol avec plusieurs personnes.