37e acte du Hirak à Guelma « Martyres ! Vous pouvez dormir en paix, nous continuons la lutte »


Aujourd’hui  1e novembre 2019 les hirakistes guelmis viennent d’inscrire à leur actif le plus bel exemple de patriotisme et de civisme.

En ce 37e acte du hirak,  ils ont célébré le déclenchement de la révolution nationale en scandant, en cœur, emblème national à la main, des champs patriotiques de la première heure. Plus que cela, ils ont juré d’honorer la mémoire des martyres de la révolution et se sont égosillés à le crier haut et fort à qui veut l’entendre « Martyres vous pouvez dormir en paix, nous continuons la lutte  »

En effet, ce sont des centaines d’hommes et de femmes qui ont battu le pavé,  du boulevard Souidani boudjemaa en passant par les artères habituellement empruntés, jusqu’au cimetière des martyres situé sur les hauteurs de la ville. C’est aux portes de ce haut lieux hautement symbolique, et pour la première fois, que la marée humaine s’est fixée de longues minutes pour honorer ceux et celles qui ont choisi de donner leur vie pour le pays. «  J’ai les larmes aux yeux. Ils sont morts pour nous. Malheureusement, d’autres nous ont spolié notre liberté. Mais ça va changer forcement » réagit dans un sursaut d’orgueil, une femme d’un certain âge venu aux portes du cimetière des martyres, juste après la minute de silence qu’ont observé, les marcheurs.

Les portes de la prison de Guelma, située sur le boulevard du 1e novembre, a été aussi une autre halte et pas des moindres qui a ponctué ce vendredi à Guelma « liberez nos déténus d’opinion ! liberez Benamara ! » ont scandé les hirakistes avant de poursuivre leur marche.

Post Views: 114