34e acte du hirak à Guelma : Libérez Abdelkader Benamara !


La mise en détention, jeudi dernier 10 octobre, du facebooker et hirakiste Abdelkader Benamara à Guelma a provoqué aujourd’hui une onde d’indignation parmi les marcheurs, juste après la prière du vendredi.

Ainsi, ce 34e acte du hirak à Guelma est, plus que jamais, porteur de messages de réprobation et d’indignation à l’adresse des ceux qui se positionnent aux commandes du pays. « Libérez Abdelkader Benamara ! Libérez Abdelkader Benamara  » scandaient à l’unisson, haut et fort, les hirakistes aux portes du siège de la wilaya de Guelma. Une revendication populaire entendue également à travers les rues et boulevards de la ville de Guelma : «  les choses se précisent, il va falloir redoubler de vigilance avant de partager ou de publier sur facebook. Ils nous guettent ! », s’indigne un hirakiste, le rire sournois.

« Voila la boucle est bouclée. Au lieu de demander plus de liberté pour nous et nos compatriotes nous sommes contraints aujourd’hui de réclamer la libération des détenus d’opinion. C’est malheureux et ils sont nombreux » lui réplique un autre.

Et de telles discussions en pleine marche sont légion à Guelma. Ainsi, ce 34e acte du hirak à Guelma a été, également, porteur de messages devenus habituels tels le refus de participer à un quelconque  scrutin présidentiel sous les directives des résidus du clan Bouteflika ou encore moins de  la cautionner même parée d’une instance de surveillance indépendante.

Post Views: 7