10 ans de prison requis contre l’ancien ministre Mohamed Loukal

La série des procès de corruption des anciens ministres de l’ère de Bouteflika se poursuit. Aujourd’hui, c’était l’ouverture du procès de l’ex-ministre des Finances Mohamed Loukal.

Le procès de l’ancien ministre de Bouteflika s’est ouvert, ce mercredi 3 aout 2022, pôle pénal financier et économique près le tribunal de Sidi M’hamed (Alger).

Accusé d’ »octroi d’indus avantages » et d’ »abus de fonction » ; Mohamed Loukal est poursuivi, dans cette affaire, en tant qu’ancien président-directeur général de la Banque extérieure d’Algérie (BEA). Une fonction qu’il avait occupée entre 2001 et 2016.

Un réquisitoire de 10 ans de prison

À l’ouverture du procès d’aujourd’hui, le procureur général près le tribunal de Sidi M’hamed d’Alger a requis une peine de 10 ans de prison ferme contre Mohamed Loukal.

Le représentant du parquet ne s’est pas arrété là. En effet, il a aussi requis une amende de 3 millions de dinars algériens contre l’ancien ministre avec la saisi de tous ses biens (immobiliers et comptes bancaires).

Pour rappel, Mohamed Loukal a été placé, en septembre 2021, en détention provisoire par le juge d’instruction du même tribunal. Avant son incarcération, il avait été entendu à plusieurs reprises par les services de sécurité.